Charte pour la lutte contre le gaspillage alimentaire

Déchets alimentaires et revalorisation

A l’occasion de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, Jeudi 16 octobre, l’ANIA a dressé le bilan de ses actions sur ce sujet et annoncé le lancement d’une charte d’engagement volontaire.

Un an après la signature du Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire, l’ANIA fait le point sur les actions concrètes mises en œuvre :

- Suppression des mentions « date limite d’utilisation optimale (DLUO) » sur les emballages pour éviter toute confusion du consommateur. Tel que le prévoit la règlementation, la date de durabilité minimale est précédée de la mention « A consommer de préférence avant … » sur les produits à longue durée de vie.

- Mise à jour du guide sur le don alimentaire ANIA/FCD/FNSEA/SOLAAL (octobre 2013). Ce guide apporte des informations pratiques aux opérateurs économiques souhaitant contribuer à l’aide alimentaire car il est nécessaire de penser aux plus démunis pour qui la valeur de l'aliment est si importante.

- Réalisation d’un site web de sensibilisation du grand public « JeuxNeGaspillePas » comprenant des jeux informatifs et des conseils simples à destination des consommateurs sur les thèmes « mieux acheter », « mieux ranger », « mieux consommer ».

Afin de poursuivre son engagement dans la lutte contre le gaspillage, l’ANIA lance une charte collective d’engagement des industries alimentaires. Cette charte constitue un socle commun auquel pourront adhérer les entreprises. Elle regroupe des propositions concrètes d’axes de progrès sur les quatre grandes étapes du cycle de vie du produit :

1. En phase de conception des produits : Optimiser l’utilisation de la matière (matières premières, ingrédients, emballages) dans l’entreprise et lors de l’utilisation, adapter les quantités et les formats au plus près des besoins des consommateurs, …

2. Au cours de la transformation industrielle : Mettre en place un programme d’amélioration continue pour réduire le gaspillage alimentaire, valoriser les « co-produits », sensibiliser/former le personnel, …

3. Pendant la distribution : Assurer une protection adéquate du produit jusqu’au moment de sa consommation afin d’éviter son altération, inciter aux dons de produits, …

4. Au moment de la consommation : accompagner et sensibiliser le consommateur dans son quotidien, accompagner les acteurs de la restauration.

En région Provence-Alpes-Côte d’Azur, la FRIAA participe activement à la lutte contre le gaspillage. A l’occasion des 30 ans de la Banque Alimentaire, fêtés Mercredi 15 octobre à Marseille, elle a annoncé la création d’un fond de dotation (FONDALIM Paca), en partenariat avec la Banque Alimentaire et COOP de France. Ce fonds a pour ambition de faciliter le don en nature de proximité par les TPE et PME agroalimentaires régionales.

Information complémentaire : Manuel VALLS a confié au député PS de la Mayenne Guillaume GAROT, ancien ministre délégué à l'agroalimentaire, une mission sur la réduction du gaspillage alimentaire. Guillaume GAROT a six mois pour présenter des propositions permettant de réduire de 50% le gaspillage alimentaire en France, objectif de la deuxième journée nationale qui s'est tenue sur ce thème.

Recherche simplifiée

Produits

Zone Géographique

Recherche Détaillée

  • FRIAA
  • Région PACA
  • Département Vaucluse 
  • DRAAF 

AccueilEspace fournisseur | Partenaires | Infos | Contact
Design © orkidées 2011 - Développement oréalys